Le conflit étudiant se durcit encore au Québec

le
0
Près de 700 manifestants ont été arrêtés dans la nuit de mercredi à jeudi à Montréal et à Québec, avant d'être relâchés.

La contestation ne faiblit pas au Québec. Plus de 100 jours après le début du mouvement contre la hausse des frais de scolarité, 518 manifestants ont été arrêtés à Montréal et 170 à Québec. C'est la première fois que les forces de l'ordre procèdent à une «arrestation de groupe» aussi massive dans la province canadienne pour «attroupement illégal». Douze autres arrestations individuelles ont eu lieu.

La contestation est en train de changer de nature, de nombreux manifestants entendant protester non seulement contre la hausse des frais de scolarité, à l'origine du différend vieux de près de quatre mois, mais aussi contre une loi spéciale, adoptée par le gouvernement provincial de centre-droit de Jean Charest, pour restreindre la liberté de manifester. La manifestation de mercredi à Montréal avait été déclarée illégale parce que ses organisateurs n'avaient pas déposé son itinéraire auprès de la police, comme l'exigent la loi spéciale adoptée vendred

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant