Le conflit entre VW et ses fournisseurs affecte 27.700 salariés

le , mis à jour à 16:50
0
 (Actualisé avec commentaire d'analyste, cours de Bourse) 
    FRANCFORT, 22 août (Reuters) - Volkswagen  VOWG_p.DE  a 
annoncé lundi qu'il était confronté à des retards de production 
dans plus de la moitié de ses usines en Allemagne en raison d'un 
conflit avec deux fournisseurs qui, selon des analystes, 
pourrait coûter plusieurs dizaines de millions d'euros au 
constructeur automobile allemand. 
    Quelque 28.000 salariés, répartis dans six des 10 sites de 
production allemands de Volkswagen, sont concernés par l'arrêt 
de la production des modèles Golf et Passat ainsi que par la 
suspension de l'assemblage de moteurs, de boîtes de vitesse et 
de système d'émissions du fait d'une pénurie de pièces. 
    Le conflit qui oppose le premier constructeur automobile 
européen à deux de ses fournisseurs fait peser une menace sur la 
rentabilité du groupe, qui a déjà pâti du scandale des émissions 
des voitures diesel qui a éclaté il y a près d'un an. 
    Vers 14h05 GMT,  le titre Volkswagen reculait de 0,38% à 
119,45 euros, en phase avec l'indice regroupant les valeurs 
automobiles européennes  .SXAP  (-0,36%). 
    Selon les analystes financiers d'UBS, un arrêt de production 
d'une semaine sur le site de Wolfsburg amputerait le bénéfice 
d'exploitation de Volkswagen d'environ 100 millions d'euros. 
    "La production de plusieurs usines Volkswagen a été 
interrompue en raison d'un arrêt de la livraison de composants 
par des fournisseurs extérieurs", déclare le groupe dans un 
communiqué.  
    Deux de ces fournisseurs accusent le constructeur automobile 
d'avoir dénoncé des contrats sans explication ni indemnité et 
ont décidé en représailles d'interrompre leurs livraisons. 
  
    CarTrim, qui fabrique des sièges, et ES Automobilguss, 
fournisseur de pièces en fonte pour boîtes de vitesses, estiment 
leur manque à gagner à plusieurs dizaines de millions d'euros et 
réclament en conséquence des indemnités. 
    Les démarches juridiques entreprises pour tenter d'obliger 
CarTrim et ES Automobilguss à reprendre leurs livraisons ont été 
infructueuses, a ajouté le constructeur, assurant continuer de 
rechercher un accord avec eux. 
    Les négociations entre les deux parties devaient reprendre 
ce lundi.  
    Le ministère allemand de l'Economie est intervenu dans le 
dossier, appelant les deux camps à résoudre rapidement leur 
différend.  
    "Nous attendons des entreprises qu'elles résolvent dès que 
possible les questions en suspens", a dit Andreas Audretsch, 
porte-parole du ministère, lors d'une conférence de presse.  
    "Cela concerne des milliers d'emplois qui pourraient être 
affecté par une réduction des horaires de travail et c'est donc 
une question de responsabilité importante de résoudre ces 
problèmes de manière aussi constructive que possible", a-t-il 
ajouté. 
 
 (Jan Schwartz; Patrick Vignal et Benoit Van Overstraeten pour 
le service français, édité par Marc Angrand et Bertrand Boucey) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant