Le conducteur d'une ambulance de MSF tué par une frappe au Yémen

le
0
    NEW YORK, 22 janvier (Thomson Reuters Foundation) - Le 
conducteur d'une ambulance de Médecins sans frontières (MSF) a 
été tué jeudi par une frappe aérienne dans le nord du Yémen, a 
annoncé vendredi l'association humanitaire. 
    L'attaque, la quatrième à frapper MSF depuis octobre au 
Yémen, s'est produite à Dhayan, dans la province de Saada, et le 
conducteur tué était un employé du ministère yéménite de la 
Santé, a-t-elle ajouté. 
    Le 10 janvier, un dispensaire de MSF a été atteint par un 
tir de roquette qui a fait quatre morts et dix blessés. 
  
    Le 3 décembre dernier, un centre de santé de l'ONG à Taëz a 
été touché par une attaque de la coalition qui a fait neuf 
blessés.  
    Le 27 octobre, l'hôpital de MSF dans le district de Hidane a 
été visé par une frappe aérienne.   
    L'Arabie saoudite a pris la tête en mars dernier d'une 
coalition arabe qui soutient, notamment par des frappes 
aériennes, le gouvernement yéménite du président Abd-Rabbou 
Mansour Hadi face aux insurgés chiites houthis alliés à des 
soldats restés fidèles à l'ancien chef de l'Etat, Ali Abdallah 
Saleh. 
 
 (Sebastien Malo; Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant