Le concours général récompense l'élite lycéenne

le
0
Les lauréats reconnaissent qu'ils ont eu la chance de bénéficier d'un enseignement d'excellence.

Les polémiques sur le niveau du baccalauréat étaient très éloignées des préoccupations des 151 lauréats du concours général récompensés hier à La Sorbonne par Luc Chatel, le ministre de l'Éducation nationale.

Pour ces lycéens doués, le baccalauréat n'est qu'une étape obligatoire, sans grande envergure. Leur premier prix de latin ou leur deuxième accessit en histoire est «plus satisfaisant», avouent certains, que la mention très bien au baccalauréat... qu'ils ont souvent décrochée par ailleurs. À l'inverse, ce concours que d'aucuns pourraient considérer comme désuet les «sort de ce qu'ils ressentent comme la grisaille du bac», selon l'association des lauréats. Plus de 15.000 candidats ont été présentés cette année par leurs professeurs à ce concours chargé depuis 1744 de distinguer les meilleurs élèves des lycées.

Comme tous les ans, les prestigieux établissements parisiens Henri-IV et Louis-Le-Grand ont raflé la majorité des récompenses

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant