Le comptable d'Auschwitz va être jugé en Allemagne

le , mis à jour à 18:50
7
Le comptable d'Auschwitz va être jugé en Allemagne
Le comptable d'Auschwitz va être jugé en Allemagne

Il est probablement le dernier soldat de la Waffen SS du IIIe Reich à comparaître devant la justice. Oskar Gröning, ancien comptable du camp de concentration d'Auschwitz, est jugé à partir de mardi pour «complicité de meurtres aggravés» par le tribunal de Lunebourg, dans le nord de l'Allemagne. Il est soupçonné d'avoir contribué à l'envoi dans les chambres à gaz de 300 000 juifs hongrois déportés au printemps 1944 dans ce camp nazi de Pologne, devenu le symbole mondial de la Shoah. 

70 ans après la libération des camps de concentration et d'extermination, le procès d'Oskar Gröning est le dernier prévu d'un ancien nazi. Une douzaine d'enquête préliminaires sont en cours outre-Rhin mais leurs chances d'aboutir sont compromises par l'âge des suspects. 

Engagé dans les Waffen SS en 1941 et transféré dans l'administration d'Auschwitz en 1942, le comptable du camp jure n'avoir «jamais donné une gifle» à quiconque. L'accusation ne lui reproche, de toute façon, aucune violence directe, mais le qualifie de «rouage» de l'extermination. On lui reproche d'avoir trié les devises des déportés pour les envoyer à Berlin et d'avoir assisté à la sélection séparant les déportés jugés aptes au travail et ceux immédiatement tués. 

Gröning avait bénéficié d'un non-lieu en 1985

La tenue du procès Gröning, qui durera au moins jusqu'à fin juillet et attire des médias du monde entier, du «New York Times» aux télévisions russes, illustre la sévérité accrue de la justice allemande à l'égard des derniers nazis. «L'aspect positif, c'est la volonté de juger les criminels nazis jusqu'au dernier souffle. Mais puisqu'il est trop tard pour les décisionnaires, on étend la notion de culpabilité à un point qui ne me plaît pas», déplore auprès de l'AFP l'avocat et «chasseur de nazis» Serge Klarsfeld.

Le tournant remonte à 2011, avec la condamnation à cinq ans de prison pour «complicité de 27 900 meurtres ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 17 avr 2015 à 18:09

    Il reste aussi à condamner l'Egypte pour l'esclavage du peuple juif, à condamner l'Italie pour ses exactions autour de la Méditerranée lors de l'empire Romain, à condamner la France pour les campagnes de Napoléon, à condamner l'Angleterre pour la guerre de cent ans, à condamner les socialos colonialistes responsables de l'asservissement des peuples asiatiques et magrébins, que du boulot en perspective, 6000 ans d'Histoire à réviser !!!!!

  • M9244933 le vendredi 17 avr 2015 à 17:47

    Il avait 18 ans en 1940, 23 ans en 1945. Un grand décideur, sans doute. Belle mascarade.

  • frk987 le vendredi 17 avr 2015 à 17:45

    Et les comptables des goulags, ils sont beaucoup plus jeunes, le système à perduré jusqu'en 1953 voire 1988........Quant à la différence entre les camps SS et les camps de l'URSS, c'est franchement un "détail", mot à la mode !!!!

  • frk987 le vendredi 17 avr 2015 à 17:43

    74 ans après les faits, vous ne croyez pas qu'on marche sur la tête ????

  • frk987 le vendredi 17 avr 2015 à 17:41

    ET les ministres de Vichy qui ont activement cautionné le système dont le fameux mentor de ..., là pas de procès même posthume !!!!!

  • syjo le vendredi 17 avr 2015 à 17:15

    et pourquoi pas ramsès pendant qu'on y est!

  • guerber3 le vendredi 17 avr 2015 à 17:06

    Il a fallu beaucoup de temps pour compter...tout à la main...!