Le comportement «bizarre» de l'enseignant de Bourges

le
0
Le professeur de 33 ans qui a tué vendredi une policière avec un sabre japonais suscitait l'inquiétude de ses élèves par des propos loufoques, notamment sur les loups-garous et les zombies.

Au lendemain du meurtre avec un sabre japonais d'une policière par un professeur à Bourges, des informations sur la personnalité du déséquilibré commencent à filtrer. À 33 ans, Olivier Roson est selon le journal Berry Républicain un agrégé «brillant et taciturne», à la personnalité complexe, passionné d'environnement. Des témoignages recueillis au lycée général et technique Jacques-Coeur de Bourges, où il enseignait les Sciences de la vie et de la terre depuis quatre ans, le décrivent comme un professeur aux méthodes «originales» et aux propos «bizarres».

Plusieurs lycéens sous le choc, interrogés devant cet établissement de quelque 1500 élèves, évoquent pêle-mêle des propos «loufoques», voire menaçants ou racistes. «Il disait qu'on allait tous mourir en 2012», explique une jeune fille qui requiert l'anonymat. «Il parlait de loups-garous et de zombies. Un jour il a traité quelqu'un de nazi». «Il était bizarre, pas très net», assure Cléme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant