Le complot pour remplacer Charles

le
0
La presse britannique soulève l'hypothèse selon laquelle le prince de Galles devrait céder la place à son fils William, dont la popularité est au plus haut depuis son mariage glamour, en 2011.

Le prince Charles trépigne. S'il fait bonne figure dans les célébrations des soixante ans de règne de sa mère, le fils aîné d'Elizabeth II est d'ores et déjà l'héritier du trône qui a le plus attendu de l'histoire de la lignée britannique - après avoir détrôné, si l'on peut dire, son aïeul Edouard VII, en 2008. Émouvant lorsqu'il raconte sur la BBC ses souvenirs de sa «mama» s'entraînant à porter la couronne lorsqu'elle lui donnait son bain à Buckingham avant son couronnement (il avait 4 ans), il ronge son frein.

À 86 ans, la reine se porte à merveille et promet à ses sujets de continuer à régner «pour de nombreuses années à venir». Sa propre mère a vécu 101 ans, sa grand-mère 85 ans. Le mot «abdication» est tabou à la cour d'Elizabeth, qui ne s'y résoudra qu'en cas de grande incapacité physique ou mentale. À l'âge où le commun des mortels se prépare à prendre sa retraite, le prince de Galles, lui, est toujours en formation. Parmi ses 21 prü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant