Le commerce extérieur français toujours à la peine !

le
39
Arnaud Montebourg et Nicole Bricq travaillent ensemble sur l'attractivité de la France.
Arnaud Montebourg et Nicole Bricq travaillent ensemble sur l'attractivité de la France.

"2014, c'est l'année charnière. Elle sera déterminante pour la fin, pour 2017." La ministre déléguée au Commerce extérieur, Nicole Bricq, n'a pas pris de gants pour dire ce que tout l'exécutif pense tout bas. Soit la croissance est au rendez-vous cette année, soit c'en est fini des espoirs de réélection de François Hollande. Car si l'activité ne repart pas, inutile d'espérer faire reculer vraiment le chômage. Avec le pacte de responsabilité, le président joue donc son va-tout. Que la confiance revienne, que l'investissement reparte pour muscler une prévision de croissance désespérément atone (0,9 %) et la partie redevient jouable. Une des dernières statistiques publiées par l'Insee jeudi est encourageante : en 2014, l'investissement dans l'industrie manufacturière augmenterait de 3 %, selon les chefs d'entreprise interrogés. C'est cinq points de plus que leur dernière anticipation d'octobre. Le commerce extérieur a son rôle à jouer dans cette dynamique. Les exportations peuvent faire gagner les "quelques dixièmes de point" de croissance qui feront la différence, a voulu croire la ministre en présentant le bilan du commerce extérieur français vendredi matin. Avec un optimisme certain : "L'inquiétude n'est plus de saison en 2014. Tous les chiffres nous montrent qu'il va y avoir une reprise", a martelé Nicole Bricq. La "demande mondiale adressée à la France" "devrait notamment progresser de 4 % contre seulement 2 % l'année...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • psdi le dimanche 9 fév 2014 à 10:32

    @Alananas : Euh, t'euthanasier aussi ce ne serait pas mal. Au moins tu ne toucherais plus le RSA.

  • M9447816 le dimanche 9 fév 2014 à 09:43

    Si vous etes riche, mais entouré de pauvres , vous aurez un peu de mal a progresser.mais si vous etes pauvre et meme trés pauvre et entouré de riches, vous récolterez toujours quelques miettes; vous ne pourrez que croitre , un peu faiblement hélas!Ou se situe la France d'après vous ?

  • nayara10 le samedi 8 fév 2014 à 21:06

    Les KADÔ$ Giga Mosquées à plusieurs dizaines de Millions d'€uros...Ces population$ migrante$ qui vident les caisses pour faire fortune ailleurs...

  • idem12 le samedi 8 fév 2014 à 19:39

    vous avez raison alananas, on pourrait aussi supprimer les retraites, ça nous coûte un bras !! Et puis effectivement privatiser toutes les administrations publiques, que d'économies et quel beau pays à l'arrivée....

  • Alananas le samedi 8 fév 2014 à 18:52

    Ou faire des économies ? On pourrait déjà commencer par alléger la fonction publique, supprimer les comités théodules, supprimez l'assurance maladie, supprimer les subventions aux syndicats qui nous rackettent, supprimer le sénat, simplifier nos divisions administratives, privatiser la sncf, etc...Faut-il en rajouter ?

  • fgino le samedi 8 fév 2014 à 18:23

    d'apres Fortunos & PSDI, "prix nobel du fil à couper le beur" ce serait la faute à SARKO !!!

  • renaud10 le samedi 8 fév 2014 à 18:01

    Difficile d'être compétitif quand les entreprises sont écrasées par la fiscalité, les charges sociales et une réglementation destructrice de valeur.Changeons le logiciel du Gouvernement qui ne marche pas !

  • Alananas le samedi 8 fév 2014 à 17:30

    Il faudrait commencer par arrêter de croire aux vieilles lunes socialiste. Libéralisons la France. Comme le disait Pompidou : "Arrêtez d'emmer... les français!".

  • muck12 le samedi 8 fév 2014 à 17:20

    c est trop tard pays en declin

  • nayara10 le samedi 8 fév 2014 à 17:15

    La Taxe Karbonne cela passe encore...Mais exporter la taxe pour la Séku,la CMU ou le RSA ,cela ne passe pas .Personne à l'Étranger veut nos embrouilles .Pour l'instant on ne voit pas les Chinois exporter du Social et ce n'est pas pour demain ....