Le commerce extérieur chinois devrait croître moins que prévu

le
0
Le commerce extérieur chinois devrait croître moins que prévu
Le commerce extérieur chinois devrait croître moins que prévu

PEKIN (Reuters) - La Chine aura du mal à atteindre cette année son objectif de 10% de croissance des échanges commerciaux extérieurs, a prévenu le vice-Premier ministre Wang Qishan, cité vendredi par l'agence Chine nouvelle, signe supplémentaire du ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Ces propos font écho à ceux du ministre du Commerce Chen Deming, qui avait jugé le mois dernier que la Chine aurait "de la chance" si elle atteignait son objectif de croissance de ses importations et exportations combinées.

Ces déclarations de Wang Qishan arrivent au lendemain de la baisse surprise des taux de la banque centrale chinoise, la deuxième en un mois, interprétée par les investisseurs comme un signe annonciateur d'un recul plus fort que prévu de la croissance de l'économie chinoise au deuxième trimestre.

Les grands pays exportateurs, comme la Chine, redoutent particulièrement une reproduction du scénario de 2008-2009, lorsque la crise financière avait entraîné une stagnation du commerce international.

Selon Chine nouvelle, Wang Qishan a assuré au cours d'une visite dans la province orientale de Jiangsu que Pékin ne sous-estimait pas l'impact des chocs extérieurs sur son économie et ferait tout ce qui est en son pouvoir pour assurer une croissance stable.

Il a ajouté que la Chine allait augmenter ses importations de matériel technologique, de composants industriels, de produits énergétiques et de bien de consommation, tout en aidant les petites et moyennes entreprises exportatrices à faire face aux restrictions de crédit.

Xiaoyi Shao et Koh Gui Qing, Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant