Le commando armé retranché en Arménie s'est rendu à la police

le
0
 (Actualisé avec nouvelle source, précisions) 
    EREVAN, 31 juillet (Reuters) - Les hommes armés qui étaient 
retranchés depuis deux semaines dans un commissariat de police 
d'Erevan, la capitale arménienne, se sont rendus dimanche aux 
autorités, ont confirmé les services de sécurité nationale. 
    "L'opération antiterroriste est terminée", indiquent-elles 
dans un communiqué, précisant que les autorités ont "forcé les 
membres du groupe armé à déposer leurs armes". 
    "Vingt terroristes ont été fait prisonniers", ajoute la 
police. 
    Le commando armé exigeait la libération de l'opposant Jirair 
Sefilian. Il avait pris le contrôle de ce commissariat le 17 
juillet, tuant un policier et retenant plusieurs personnes en 
otages avant de les relâcher dans les six jours suivants. 
    Un deuxième policier a été tué samedi à l'extérieur du 
commissariat alors que la police avait lancé un ultimatum au 
commando. 
    L'opposant Jirair Sefilian, ancien commandant militaire, 
reproche notamment au président Serj Sargsian sa gestion du 
conflit entre séparatistes pro-arméniens et forces 
azerbaïdjanaises dans la région du Haut-Karabakh. Accusé de 
détention illégale d'armes et soupçonné de fomenter des troubles 
à l'ordre public, il a été emprisonné en juin.  
    Le commando armé exigeait aussi la démission de Sargsian, 
rendu coupable des difficultés économiques du pays. 
 
 (Hasmik Mkrtchyan; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant