Le come-back des tours à Paris

le
2
Deux gratte-ciels signés Jean Nouvel seront livrés en 2018 dans le 13e arrondissement de la capitale.

En 2018, il y aura deux nouveaux venus dans le ciel parisien: deux tours tout en verre dont la partie supérieure sera inclinée en forme de vague. Une réalisation à 500 millions d'euros signée Jean Nouvel et financée par un fonds d'investissement québécois, Ivanhoe Cambridge, et un américain, Hines.

Concrètement, cet ensemble trouvera sa place dans la ZAC Seine Rive Gauche, le quartier en pleine recomposition, à deux pas de la BNF (Bibliothèque nationale de France) dans le XIIIe arrondissement. Le premier gratte-ciel culminera à 231 m avec 38 étages. Son petit frère atteindra les 115 mètres, soit 24 étages. En clair, ces IGH (immeubles de grande hauteur) seront bien moins élevés que la tour la plus haute de France, First (231 mètres et 50 étages), inaugurée à la Défense en mai 2011.

«Notre capitale ne doit pas devenir une ville musée»

Mais ces gratte-ciel, qui seront occupés par des bureaux et un hôtel, auront une valeur symbolique. Ils marqueront le retour des tours à Paris après un long purgatoire. Avec leur conception sur dalle anti-conviviale et leur design sans imagination, les IGH construits dans les années 1970 (tour Montparnasse, tours du front de Seine et des Olympiades dans le XIIIe arrondissement) avaient dégoûté les habitants de ce genre de construction. «Nous avons décidé de refaire des tours à Paris car les terrains y sont rares et doivent être utilisés au mieux et parce que notre capitale ne doit pas devenir une ville musée», argumente Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris en charge de l'urbanisme. Cette politique ne fait pas l'unanimité. Les Verts, par exemple, y sont opposés.

Reste que ces deux gratte-ciel de Jean Nouvel en annoncent d'autres. En 2016, une tour de 160 mètres et 40 étages, conçue par l'architecte Renzo Piano pour accueillir le TGI (Tribunal de grande instance), devrait être livrée aux Batignolles dans le XVIIe arrondissement. Si le projet suit son cours normal, la tour Triangle installée porte de Versailles dans le XVe arrondissement serait livrée en 2017. «Et nous avons trois autres projets de tour dans le XIIIe arrondissement, sur la même zone que les gratte-ciel de Jean Nouvel», ajoute Anne Hidalgo.

LIRE AUSSI:

» À Paris, la future tour Triangle ne tourne pas encore rond

» De nouvelles pistes pour construire plus et mieux

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mercredi 2 mai 2012 à 11:28

    le foncier se barre pour les bureaux ..alors qu'il y en a des paquets en vente ou en location !!! la province devient pire !!!

  • psevelin le lundi 30 avr 2012 à 14:21

    des bureaux , des hotels ...bravo.On aurait pu espérer du logement, mais non.En même temps, vu que c'est financé par les US, fallait rien espérer.Etre Francais et favoriser les US sur le plan buziness à Paris, alors qu'il y'aurait mieux à faire point de vue logement, ça s'appelle de la haute trahison.