Le combat de la mère de Florence Denèfle

le
0
Il y a presque un an, Florence Denèfle, professeur d'anglais dans la capitale guatémaltèque, était retrouvée assassinée. Depuis, les investigations n'ont rien donné. Sa famille vient de déposer plainte en France et propose une récompense pour relancer l'enquête.

Son combat, c'est celui d'une mère qui se bat pour connaître la vérité et rendre à sa fille sa dignité. Edwige Laigle-Denèfle se souvient encore très bien de ce 25 mars 2010 au soir, lorsque les gendarmes sont venus frapper à la porte de son domicile d'Amélie-les-bains (Pyrénées-Orientales) pour lui annoncer l'«horrible nouvelle». Sa fille Florence, 33 ans, professeur détachée de l'éducation nationale en poste depuis trois ans au lycée français de Guatemala Ciudad, vient d'être retrouvée morte, à 17 km de son domicile, sur le bord d'un chemin de campagne.

Commence alors une véritable bataille pour Edwige Laigle-Denèfle, qui dispose de très peu d'éléments sur la disparition de sa fille. «On m'a simplement indiqué qu'elle avait été étouffée», se souvient-elle pour lefigaro.fr. «Personne au Guatemala ne nous a contacté. Nous avons donc décidé d'appeler nous-mêmes l'ambassade de France sur place. Ni le ministère des Affaires étrangères, ni l'Elysé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant