Le colza du sud de l?Australie menacé par la maladie

le
0

Le Département des Industries du secteur Primaire (DPI) en Australie a demandé, le 30 juillet, aux producteurs de colza d'évaluer et de signaler les risques de maladies dans leurs champs en Nouvelle-Galles du Sud.

Suite aux récentes pluies, l'humidité des champs peut entraîner la prolifération de leptosphaeria maculans ou « Phoma du colza », un champignon dangereux pour les récoltes. Un champs contaminé peut être détruit jusqu'à 90%.

Les agriculteurs de la Nouvelle-Galles du Sud, traditionnellement grande productrice de blé, ont planté 548.350 hectares de colza, 40% de plus que l'année précédente. Pour limiter au maximum les risques, le gouvernement a mis en place un site internet de prévention, le Blackleg Management Guide. Il y est conseillé de séparer chaque plant de 500 mètres, sélectionner des variétés de colza plus résistantes, utiliser des fongicides et planter tôt. Pour ce qui est du colza déjà planté, les agriculteurs doivent le signaler afin de diminuer les risques pour la prochaine récolte.

Cette maladie, ajoutée aux prévisions de sécheresse pour septembre prochain, menace la production estimée à 2,9 millions de tonnes pour 2012-2013 (5% de plus que la récolte précédente) par Abares. Le « Phoma du colza » existe aussi en France, il est responsable de 5 à 20% des pertes de rendements moyens des champs de colza chaque année.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant