Le collège des cardinaux assure la transition

le
0
Deux-cent huit cardinaux composent le collège qui doit assurer la gestion des affaires courantes et la préparation de l'élection du successeur de Benoît XVI.

Le gouvernement de l'Église connaît vraiment une «vacance» du pouvoir dans la mesure où aucune grande décision ne peut être prise entre le moment où le siège apostolique n'est plus occupé et jusqu'à l'élection du nouveau pape.

Dans cette phase transitoire le vrai détenteur du pouvoir est le collège des cardinaux. C'est théologiquement et canoniquement sur lui que repose, collégialement, la charge des affaires courantes et celle de préparer l'élection d'un successeur de l'apôtre Pierre. Ils sont 208 actuellement.

Dans ce cas, les cardinaux non électeurs du pape, donc âgés de plus de 80 ans, ont leur mot à dire. Ils sont membres de ce «collège» à part entière.

Dans les deux semaines qui précèdent, théoriquement, l'entrée en conclave dans la chapelle Sixtine, le Sacré Collège se réunit cha...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant