«Le code nucléaire n'est pas un code PIN»

le
0
INTERVIEW - Le président prend connaissance dès son investiture des codes nucléaires car il ne doit y avoir «aucune vacance dans la dissuasion», explique Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique.

lefigaro.fr.- Comment se passe la transmission des codes secrets des armes nucléaires?

Bruno TERTRAIS. - Le code secret des armes nucléaires n'est pas un code PIN à quatre chiffres noté sur un morceau de papier, c'est une combinaison plus compliquée, qui permet d'assurer que seul le président peut donner l'ordre. Il y a aussi des moyens complémentaires d'identification du président. Toutefois ces codes peuvent bel et bien exister sur un support physique: Valéry Giscard d'Estaing a remis en mains propres ce ou ces codes à François Mitterrand, et François Mitterrand à Jacques Chirac. Nous ne pouvons pas savoir si Nicolas Sarkozy en a fait de même avec François Hollande. En effet, aucune disposition juridique n'oblige le président sortant à transmettre le code au président élu lors de l'entretien précédant la passation de pouvoir. C'est un acte de courtoisie, non une obligation. Le moment le plus important vient après. François Hollande va rencontrer son chef d'é

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant