Le co-fondateur de Google contre le smartphone «castrateur»

le
0
Comment libérer l'homme de l'usage compulsif du smartphone ? Avec des lunettes connectées, assure le fondateur de Google Sergei Brin.

«Un tic nerveux»: Serguei Brin avoue ne pas pouvoir contrôler son usage du smartphone. Sur la scène de la conférence TED 2013, à Long Beach, le co-fondateur de Google a fait cette sortie très remarquée: «Est-ce que le futur connecté ce sont des gens qui déambulent recroquevillés, regard baissé, triturant un monotone morceau de verre? (...) C'est assez castrateur. Est-ce là ce qu'on est censés faire de notre corps?»

La tirade n'est pas innocente. Serguei Brin a présenté dans la foulée le remède de Google à ce mal contemporain: les lunettes connectées à Internet. Dotées d'un petit écran transparent situé juste au dessus du champ de vision, les Google Glasses permettront de lire courriels et SMS. Mais aussi filmer, prendre des photos ou chatter, grâce à une caméra intégrée, un micro, et une transmission du son via...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant