Le clip de rap qui embarrasse la mairie de Compiègne

le
4
Un clip de rap fait polémique à Compiègne.
Un clip de rap fait polémique à Compiègne.

Au départ, un clip de rap aux propos "explicits" posté sur le Web, comme il en existe beaucoup. Le hic, c'est que le morceau a été enregistré dans un studio municipal appartenant à la mairie de Compiègne. Au menu - avec en toile de fond le quartier du Clos-des-Roses -, des armes, des "rodéos" à moto, mais surtout des paroles provocatrices, dont : "J'ai de la pure, c'est de la coco. 60 euros le gramme. Je roule un joint, je le fume solo." "Je sais que les keufs nous prennent en photo. Mais on fait quand même des euros", etc.Le clip de Papiss, qui a fait un petit buzz sur le Web, plonge ainsi doublement la cité impériale dans l'embarras. Car si d'après les informations du Parisien une enquête a été ouverte concernant le volet "stupéfiants" du morceau, la mairie de Compiègne a du mal à expliquer comment ce genre de prose a pu être enregistrée en toute tranquillité entre ses murs. "Tout cela ne reste que du rap""C'est un détournement de nos installations", regrette Michel Foubert, premier adjoint du maire Philippe Marini. "Nos équipements ne doivent pas être utilisés pour produire des éléments qui sont de nature à développer l'argent facile", a-t-il encore dit. Mais le responsable du studio, Pascal Gutman, se défend pour sa part de toute négligence. Papiss "fréquente les lieux depuis plusieurs années. C'est quelqu'un de très droit, qui a tout à fait sa place ici", a-t-il plaidé auprès du Parisien. "Je comprends la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mardi 24 fév 2015 à 11:00

    C'est surtout un détournement de la liberté d'expression.

  • restif1 le mardi 24 fév 2015 à 08:18

    la mairie de Compiègne a vraiment besoin d'un studio municipal? il est vrai que ça fait quelques emplois pas fatigants pour les amis

  • janaliz le mardi 24 fév 2015 à 05:15

    5 ans dans la légion devraient les calmer !

  • a.guer le mardi 24 fév 2015 à 02:52

    cela montre bien, une fois de plus, que le trafic de drogue se fait aux yeux de tous, police et autorités municipales incluses ...