Le climat des affaires poursuit sa dégradation en France

le
0

PARIS (Reuters) - L'indicateur du climat général des affaires en France a reculé d'un point en juin, à 90, et la dégradation a touché tous les secteurs à la seule exception du commerce de détail, annonce l'Insee mardi dans son enquête mensuelle de conjoncture.

L'indicateur synthétique du climat des affaires dans l'industrie manufacturière a diminué de même d'un point à 92, soit le niveau attendu par les économistes.

Ces deux indicateurs restent sous le seuil de 100 qui correspond à leur moyenne de longue période.

Les 28 économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un chiffre de 92 dans l'industrie, leurs estimations s'échelonnant de 89 à 94.

Selon l'Insee, les indicateurs synthétiques du climat des affaires ont reculé d'un point dans le bâtiment, dans l'industrie comme dans les services, alors que celui du commerce de détail a progressé d'un point.

L'institut souligne dans un communiqué que les indicateurs de retournement "signalent un climat conjoncturel défavorable", que ce soit dans les services, l'industrie ou le bâtiment.

L'indicateur de retournement calculé au niveau France, qui couvre un champ plus large, "se situe en zone d'incertitude."

Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant