Le climat des affaires en France en nette baisse en juin

le
4
NET RECUL DU CLIMAT DES AFFAIRES EN FRANCE EN JUIN
NET RECUL DU CLIMAT DES AFFAIRES EN FRANCE EN JUIN

PARIS (Reuters) - Le climat des affaires s'est sensiblement détérioré ce mois-ci en France, retombant à son niveau de l'été dernier, selon les données publiées jeudi par l'Insee.

Le recul est plus prononcé dans les services, où les perspectives se dégradent dans la quasi-totalité des secteurs, et plus particulièrement l'immobilier, les transports et l'hébergement-restauration dans un environnement social marqué par les protestations contre le projet de loi Travail.

L'indicateur global du climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise interrogés dans le cadre de cette enquête mensuelle, est en baisse de deux points, à 100, revenant sur le niveau de sa moyenne de long terme pour la première fois depuis septembre.

Par secteurs, l'indicateur de l'industrie manufacturière s'est inscrit à 102, soit un niveau inférieur aux attentes (103) des économistes sondés par Reuters et en baisse de deux points par rapport à la marque de mai.

Celui des services a décroché de trois points à 98, revenant lui aussi à ses niveaux d'avant l'automne, et celui du commerce a perdu un point à 103. Pour ces deux secteurs, le niveau de l'indicateur de mai a été revu, en hausse d'un point à 101 pour les services, en baisse de deux points à 104 pour le commerce de détail.

L'indicateur du bâtiment est inchangé à 95 pour le troisième mois consécutif.

L'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie passe dans la zone indiquant une conjoncture défavorable, souligne l'Insee.

Dans l'industrie manufacturière, les chefs d'entreprises interrogés sont nettement plus négatifs sur leur activité passée mais leur perspectives personnelles de production progressent encore. Ils sont moins optimistes en revanche sur l'évolution globale de l'économie.

Ils font état de carnets de commandes quasi stables, même si les commandes étrangères sont en baisse.

Dans les services, les chefs d'entreprises sont plus négatifs sur leur activité passée comme future.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M681775 il y a 5 mois

    Je n'ai qu'une chose à dire "ca va mieux"

  • M638341 il y a 5 mois

    POURTANT IL Y A QQ TRAINS QUI ROULENT A LA SNCF.....

  • lorant21 il y a 5 mois

    ca va mieux!

  • GR207 il y a 5 mois

    Pourtant "ça va mieux" selon Culbuto et les médias aux ordres...