Le client final sera la principale victime de la TTF

le
0
(NEWSManagers.com) - Selon un sondage effectué auprès de 722 de ses membres dans l'UE et en Suisse par le CFA Institute, les professionnels de l'investissement craignent que l'instauration de la taxe sur les transactions financières (TTF), de la taxe sur les activités financières (TAF) ou de la taxe bancaire (bank levy), trois solutions envisagées par la Commission européenne, se traduira en réalité par un prélèvement que supporteront principalement les clients finaux des services financiers : 75 % du total dans le cas de la TTF, 60 % dans celui de la TAF et 59 % dans celui de la taxe bancaire.

D'autre part, les spécialistes sont d'avis que si la TTF n'est pas appliquée à l'échelon mondial, cela provoquera des arbitrages réglementaires et compromettra la compétitivité du secteur financier européen.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant