« Le cinéma permet de revitaliser des franchises de jeu vidéo »

le
0
Un « cosplay » avec des personnages de  "World of Warcraft" à Sosnova ( Slovénie) le 30 avril 2016.
Un « cosplay » avec des personnages de  "World of Warcraft" à Sosnova ( Slovénie) le 30 avril 2016.

« Angry Birds », « Warcraft » : pour Alexis Blanchet, chercheur en études cinématographiques, le retour des licences de jeu vidéo sur grand écran est réfléchi.

Après Angry Birds le 11 mai, Warcraft : le commencement est sorti sur les écrans mercredi 25 mai. Alexis Blanchet, maître de conférences en études cinématographiques à l’université Sorbonne-Nouvelle-Paris-III, auteur de Des Pixels à Hollywood (Pix’n Love, 2010) et Les Jeux vidéo au cinéma (Armand Colin, 2011) explique la logique qui préside à cette tendance, qui voit le cinéma s’emparer de jeux vidéo. Une tendance confirmée récemment par l’annonce d’un film consacré à Fruit Ninja.

Avez-vous été surpris par l’annonce d’une adaptation de Fruit Ninja en film ?

Les annonces d’adaptations de jeux en film sont fréquentes depuis quinze ans, mais cela ne se concrétise pas toujours. On attend toujours le film Les Sims, alors que les droits d’adaptation du jeu ont été signés par la 20th Century Fox il y a bientôt dix ans.

Il faut l’entendre comme une stratégie de communication des studios hollywoodiens. Ce type d’annonce médiatique peut en effet surprendre les spectateurs, la surprise venant probablement du fait que la licence adaptée semble très pauvre en termes de contenus fictionnel et narratif.

Il semble, en tout cas, que le film Fruit Ninja ne visera pas à être un blockbuster. Il faut, à mon avis, davantage le considérer comme une production de taille moyenne, qui s’oriente opportunément vers une franchise vidéoludique populaire, laquelle restera toujours plus accessible et bon marché qu’un personnage Marvel, par exemple. Il y a toujours des calculs rationnels derrière les c...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant