Le cinéma français frôle la surchauffe

le
0
L'an dernier, 261 films ont été produits. Un nouveau record. Mais cette surchauffe entraîne la difficulté à bien exposer tous les films en salles.

C'est un nouveau record: 261 films ont été produits en 2010 mobilisant un investissement total de 1,4 milliard d'euros. Le Centre national de la cinématographie (CNC) n'hésite pas de parler d'ailleurs «d'évolution nataliste de la production française». Cette progression de 13,5 % correspond concrètement à 31 films supplémentaires. Il y a un risque de surchauffe de la production dont la première conséquence est la difficulté à bien exposer tous ces films en salles.

Point positif, cet investissement se ventile «dans la quasi-totalité des tranches de budgets». Autrement dit, les films à budget moyen n'ont pas été comme les années précédentes les parents pauvres du cinéma français.

La production de film d'initiative française augmente de 11,5 % pour atteindre 203 films contre 182 en 2009, soit le niveau le plus important depuis 1981. En revanche, les premiers et deuxièmes films ne représentent que 47,3 % de la production contre 60 % en 2009.

Par ailleurs le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant