Le ciment écologique prend au Brésil

le
0
Le nouvel éco-matériau intéresse déjà des entreprises américaines.
Le nouvel éco-matériau intéresse déjà des entreprises américaines.
Une alternative verte aux produits issus du béton et du fibrociment pour remplacer les matériaux traditionnels a fait son apparition au Brésil.

La cendre de bagasse de canne à sucre, d'écorce de riz et les résidus de la filière de la céramique pourraient à terme remplacer le ciment, le gravier ou l'amiante dans la création du ciment. D'après des ingénieurs de l'Université Fédérale de Rio de Janeiro auteurs d'une étude, la consommation en ciment du brésil pourrait en effet être réduite de 20 à 40 % grâce à ces matières naturelles et écologiques. Le gravier peut en outre être remplacé intégralement en utilisant les débris résultant de la démolition d'anciennes bâtisses.
La consommation de fibrociment, lequel sert notamment à créer des tuiles et des citernes, peut également diminuer de 50 % en optant pour certaines fibres végétales qui peuvent se substituer aux cailloux habituels, tout en limitant les risques sanitaires liés à leur utilisation. Les travaux des ingénieurs ne se sont cependant cantonnés aux plantes : elle évoque également la piste du recyclage de vieux déchets, notamment la gomme de pneu ou bien les cendres d'ordures ménagères.

Des constructions en adéquation avec les valeurs de la protection de l'environnement
D'après le chercheur Romildo Toledo, cité par nos confrères du site Greenetvert.fr, « ce sont des solutions qui réduisent les impacts dans la construction civile, par une réduction des émissi
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant