Le CICE, un outil au service de l'emploi plus que de la compétitivité ?

le
4
Le CICE est la mesure principale inspirée du rapport Gallois.
Le CICE est la mesure principale inspirée du rapport Gallois.

Crédit d'impôt compétitivité-emploi (CICE). Le nom de la mesure économique phare du gouvernement résume à lui seul son ambiguïté. Cette baisse d'impôt calculée en fonction de la masse salariale pour les salaires ne dépassant pas 2,5 smic est-elle destinée à créer de l'emploi ou est-ce une mesure en faveur de la compétitivité des entreprises ? On pourrait croire que l'un va avec l'autre. Au bout du compte, sans doute : si la compétitivité de l'économie française se redresse, les embauches devraient reprendre avec une accélération de la croissance. Seulement, à court terme, ces deux objectifs sont différents.

Selon Éric Heyer, de l'Observatoire des conjonctures économiques (OFCE), l'emploi est d'autant plus sensible au coût du travail que le salaire est proche du smic : une baisse de 1 % du coût du travail fait augmenter l'emploi de 1 %. Le gouvernement, qui s'est donné pour objectif la création de 500 000 emplois d'ici cinq ans, aurait donc "coupé la poire en deux" entre l'objectif de compétitivité de l'industrie française exposée à la concurrence et celui de l'emploi en retenant sa fourchette de 1 à 2,5 smic : "À partir de 1,6 ou 1,7 smic, on ne crée plus que 0,2 % d'emploi", estime l'économiste.

"Pour cibler l'industrie, il aurait fallu cibler des salaires plus élevés que 2,5 smic", nous expliquait Pascale Scapecchi, économiste à COE-Rexecode, en décembre 2012. Le premier rapport du comité de suivi du crédit...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4328752 le samedi 12 oct 2013 à 00:29

    PTDR !!

  • Garasixt le vendredi 11 oct 2013 à 20:00

    C'est bien une question de capitaliste!

  • tamtou le vendredi 11 oct 2013 à 17:45

    Mais comme le gouvernement change la fiscalité chaque mois, cela serait prendre un risque de compter sur le CICE, alors qu'il suffirait d'une dissolution de l'assemblée nationale pour voir un gouvernement de cohabitation comme en 1997.De plus le CICE voté, le gouvernement en Octobre prévoyait d'imposer les entreprises sur leur EBE, c'est à dire donner d'une main et reprendre de l'autre.

  • tamtou le vendredi 11 oct 2013 à 17:43

    Le CICE ne peut pas créer des emplois ou alors ce serait de la magie.Tout d'abord le CICE contrairement aux normes comptables qui vient réduire l'IS il a été décide d'une règle déception venant l'imputer sur le compte d'exploitation.Le CICE sera acquis par les entreprises qu'à partir du paiement de l'IS en Avril 2014. Aujourd'hui elles ont la possibilité d'emprunter auprès de leur banque le montant du CICE, mais bien évidement avec intérêt.