Le CHU de Rennes se débarrasse de médicaments encore... valables !

le
27
Le CHU de Rennes se débarrasse de médicaments encore... valables !
Le CHU de Rennes se débarrasse de médicaments encore... valables !

« C'est une souffrance pour nous », se désespère un des employés de la pharmacie centrale du Centre hospitalier universitaire de Rennes (Ille-et-Vilaine). Depuis quatre ans, il assiste, impuissant, à un immense gâchis de médicaments et de dispositifs médicaux non consommés et non périmés. Plusieurs tonnes de marchandise auraient été incinérées selon les syndicats, pour qui la pilule a du mal à passer.

« Ce sont plusieurs centaines de milliers d'euros qui sont parties en fumée depuis la création de la nouvelle pharmacie centrale il y a quatre ans », dénoncent les représentants de Sud-Santé-Sociaux. Au moins deux fois par mois, plusieurs caisses seraient placées pour destruction dans les conteneurs destinés aux produits périmés. « On part le soir et, quand on revient le lendemain, il n'y a plus rien. Certains flaconnages représentent un mois de salaire d'un contractuel. Imaginez quand il y en a 10 qui disparaissent ! C'est très dur à vivre d'un point de vue éthique et psychologique », explique l'employé de la pharmacie, qui souhaite garder l'anonymat.

Des non-périmés dans les poubelles pour périmés

Les dysfonctionnements du système adopté par la pharmacie en 2010 expliquent en grande partie ce gaspillage. Au moment de passer commande de son nouveau bâtiment et du processus industriel auprès de H'Ennez, une filiale du constructeur Eiffage, l'hôpital aurait sous-dimensionné ses besoins. Les problèmes commenceraient dès la livraison des médicaments et des dispositifs médicaux le matin. Selon les syndicats, les prestataires utilisent des palettes qui ne sont pas reconnues par le robot Magmatic qui les range ensuite au sous-sol. Les agents de la pharmacie sont donc obligés de reconditionner les marchandises sur des palettes adéquates, aux normes européennes, ce qui retarde le tri et l'envoi des produits dans les services. Les difficultés continuent au moment de rentrer les commandes. Le système informatique ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 82554976 le lundi 9 juin 2014 à 09:38

    Elle dit quoi Marissol , celle qui nous culpabilise et veut nous limiter nos remboursements de lunettes par les mutuelles alors la ss ne rembourse rien : environ 10€ pour une paire de lunettes de 500€ dont + de 400€ en verre !!

  • MIKE3000 le lundi 9 juin 2014 à 09:19

    Nos grands stratèges de fonctionnaires ont encore frappé!

  • fquiroga le lundi 9 juin 2014 à 07:55

    Il est beau le déficit médical.....

  • M4328752 le dimanche 8 juin 2014 à 11:57

    LOL !!

  • HSCC le dimanche 8 juin 2014 à 10:56

    A Rennes? Les socialistes sont toujours généreux.

  • M2473957 le dimanche 8 juin 2014 à 01:01

    Merci à l employé qui donne l alerte! Je suis sur que ce système informatique tout pour ri est une décision de grosses huiles bien loin du réel travail et ça se trouve le pharmacien qui a validé ce process à un retour des labos qui sont les grands gagnants...

  • soulamer le samedi 7 juin 2014 à 21:38

    ces co....ds de s..ces qui ne cessent de s'en prendre aux petits commercants pour 50 euros de black!

  • jmmerle le samedi 7 juin 2014 à 21:27

    Au CHU de Rennes, il y a un directeur de périmé, un ! A la pharmacie du CHU de Rennes, il y a un pharmacien de périmé, un ! A recycler rapidement, avec remboursement des fonds dilapidés.

  • spcmg71 le samedi 7 juin 2014 à 19:31

    arretez de vous plaindre. c'est votre pognon que l'on jette par la fenêtre. Comme si vous n'aviez pas l'habitude. on dirait que vous découvrez la gabegie inhérente à la gestion publique. Achetz Sanofi. pour récupérer une partie de vos inpots, pour les rares français qui en payent (IRPP, ISF, CSG, Contribution sociale, etc.).

  • fortunos le samedi 7 juin 2014 à 19:07

    quelle naivete sergemo qui pense que la fille le pen pourra controler tous les services dans les CHU de France,et mettre des douaniers a tous les 50 m autour de la France,tout en diminuant les impots!!!