Le CHU de Limoges fait dans l'autodéfense

le
0
Le docteur Dominique Grouille a élaboré dès 1995 une technique d'autodéfense spécialement adaptée au milieu hospitalier. Plusieurs hôpitaux se sont depuis convertis à cette méthode.

Le CHU de Limoges a-t-il trouvé la parade à la violence en milieu hospitalier? Les cours pratiques d'autodéfense y sont obligatoires pour l'ensemble du personnel travaillant aux urgences. La formation, assurée en interne, est financée par l'hôpital. Ces stages de trois jours rencontrent un grand succès auprès des autres soignants de l'établissement. Le dispositif est désormais bien rôdé. Les premiers cours pratiques d'autodéfense ont été mis en place en 1995, après l'agression d'un aide-soignant et de deux accompagnants aux urgences. «À l'époque, il existait seulement des cours théoriques», se souvient Dominique Grouille.

Ce docteur, spécialisé en anesthésie-réanimation au CHU de Limoges, est l'initiateur du projet. Il pratique les arts martiaux depuis quarante ans et a cons...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant