Le chômage sur la bonne pente

le , mis à jour à 08:36
15
Le chômage sur la bonne pente
Le chômage sur la bonne pente

Il y a des bonnes nouvelles qui n'attendent pas. Hier, à 17 h 29, le président de la République, en déplacement dans le Maine-et-Loire, a brisé l'embargo sur les chiffres du chômage, publiés chaque mois rigoureusement au dernier top avant 18 heures. François Hollande a lui-même vendu la mèche aux journalistes présents, se félicitant de la « tendance » à la « baisse du chômage » avant la parution officielle des chiffres de juillet.

 

 

 

Après deux mois de hausse, le nombre de demandeurs d'emploi n'ayant pas du tout travaillé (catégorie A) a repris sa décrue : il a diminué de 0,5 % en juillet (19 100 inscrits en moins par rapport à juin), pour s'établir à 3,506 millions (3,761 avec les DOM). Une baisse qui « s'inscrit dans la continuité des bons résultats obtenus au deuxième trimestre en matière de création d'emplois et de baisse du chômage enregistrés par l'Insee, a rappelé, satisfait, le ministère du Travail. Le nombre d'inscrits a ainsi diminué de près de 75 000 depuis janvier [et] de 44 100 sur un an (- 1,2 %) ». Une embellie qui profite à toutes les tranches d'âge et aux chômeurs de longue durée.

 

Un peu en trompe-l'œil

 

Des résultats qui tombent à point nommé pour François Hollande. Lui qui avait conditionné sa propre candidature en 2017 à une inversion de la courbe du chômage. A moins d'un an de l'échéance le chef de l'Etat serait donc sur le point de tenir sa promesse, alors que les annonces de candidature pour la présidentielle se multiplient, à gauche comme à droite. Reste que cette baisse, certes notable dans les grandes lignes, réussit tout juste à gommer la hausse des deux mois précédents (+ 14 600). Regardée d'un peu plus près, elle joue même un peu en trompe-l'œil : les catégories B et C (regroupant les chômeurs en activité réduite dans le mois), augmentent fortement, avec (+ 26 700).

 

Le total des trois catégories de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 il y a 3 mois

    Sur la pente descendante ou ascendante sachant qu'une partie des catégories A sont en D, qu'une autre partie a été radiée même temporairement, "ajustement des chiffres" etc....... En tout 6 millions de chômeurs et précaires + tous ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Vive le socialisme !

  • M3366730 il y a 3 mois

    Avec 1 100 00 chômeurs de plus dans le privé depuis l'arrivée de FH et le recrutement de 230 000 personnes dans le para-publique et 60 000 fonctionnaires. Les stages bidons qui vont nous coûter cher et les radiations temporaires alors "ça va mieux" !

  • mlaure13 il y a 3 mois

    Avec sa "triche" (changement de catégorie), Hollande, notre tortue piquet , est en train de nous ruiner encore plus (plusieurs milliards) pour se faire réélire...comment nos institutions républicaines peuvent-elles accepter ça ???...:-(((

  • Cambio17 il y a 3 mois

    J'adore le titre" Le chômage sur la bonne pente..." Depuis 1972, sur la pente ascendante !!!!!!!!!!!!

  • gjack il y a 3 mois

    Juillet est toujours un bon mois pour l'emploi, les saisonniers sont nombreux, ce ne sera pas la même musique en septembre

  • bigot8 il y a 3 mois

    mdr enfumage de la socialie avec les chiffres insee et non ceux du pole emploi avec les emplois aidés 60 000 comme par hasard ! ils mentent chaque mois .seront rattrapés par la vérité bientot

  • UBOAT il y a 3 mois

    boudet vous avez 100% raison, mais ce rythme est tenable, pendant la période électorale ! A savoir que c'est le seul et unique but de FH depuis plus de 4 années, ce faire réélire, il compte sur la bêtise des Français pour leurs faire avaler des couleuvres.

  • UBOAT il y a 3 mois

    Vous voulez faire croire ça à qui franchement ?

  • boudet il y a 3 mois

    TRICHEURS. La catégorie qui comptabilise les chômeurs en formation augmente plus vite que ne décroit les chômeurs en catégorie A. A 3000€ la formation et 1 million de formation soit 3milliard d'€ par an, ce rythme n'est pas tenable . C'est le travail et donc la productivité des entreprises qu'il faut privilégier.

  • je.valle il y a 3 mois

    Compte tenu de tous les artifices qu'il prend pour faire baisser le chiffre ça serait étonnant que ça augmente.....Quel homme !