Le chômage recule dans l'Europe du Nord, mais pas encore dans le Sud

le
0
L'inversion de la courbe du chômage visée pour la fin de l'année en France par François Hollande se fait également attendre dans pratiquement la moitié des États membres de l'Union européenne : treize sur vingt-huit.

De façon presque caricaturale, le tableau européen est partagé en deux, entre les «pays du Nord», où l'emploi a redémarré après la crise de 2008-2009, et ceux «du Sud», où il stagne, lorsqu'il ne continue pas de s'effondrer.

Chef de file des États qui ont inversé leur courbe, l'Allemagne vient de publier ce jeudi sa première statistique pour le mois de novembre: notre premier partenaire commercial affiche un taux de chômage de 6,9% (mais 5,2% seulement selon la définition d'Eurostat, à comparer à 11,1% en France). Le taux de chômage est resté stable outre-Rhin en novembre, mais le nombre de demandeurs d'emploi a progressé, de 10.000 personnes. Un mauvais chiffre, alors que les économistes s'attendaient à 3500 chômeurs supplémentaires. Il n'e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant