Le chômage poursuit son inexorable progression

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Les chiffres du chômage du mois de juillet "ne peuvent pas être bons, ils seront même négatifs avec le niveau de croissance que nous avons", avait affirmé mardi le Premier ministre Manuel Valls sur France 2. La veille, François Rebsamen, ministre du Travail, avait déjà préparé les esprits : "Avec 0 % de croissance depuis le début de l'année, il ne faut pas s'attendre à ce que - malgré les politiques de l'emploi - le chômage diminue." Les deux responsables avaient raison.

En juillet, le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 3 424 400, en progression de 0,8 % par rapport à juin et de 4,3 % sur un an. Le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a augmenté pour le neuvième mois consécutif, avec 26 100 nouveaux inscrits à Pôle emploi en métropole, atteignant un nouveau record de 3,424 millions, a annoncé mercredi le ministère du Travail.

Premier coup dur

Il s'agit d'un premier coup dur pour le nouveau gouvernement Valls, au lendemain de sa nomination après les attaques de l'ancien ministre de l'Économie Arnaud Montebourg contre la politique économique du gouvernement. "Cette hausse traduit une croissance nulle dans la zone euro comme en France", a commenté François Rebsamen dans un communiqué. Le ministre du Travail, comme le Premier ministre Manuel Valls, avait annoncé dès le début de la semaine que les chiffres seraient mauvais.

En incluant l'outre-mer, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant