Le chômage influe sur la santé

le
0

Avec plus de 3,6 millions de personnes concernées en France, le chômage touche toutes les catégories de la population. Au-delà des conséquences professionnelles, la perte d'emploi a également un impact important sur la santé des chômeurs et de leur entourage. Ainsi, une étude officielle vient de mettre en lumière les conséquences sanitaires et sociales du chômage.

Le chômage entraîne de sévères dépressions.
Le chômage entraîne de sévères dépressions.

Le chômage tue

Accentué par la crise économique de 2008, le chômage touche désormais plus de 10% de la population active et 5 millions de salariés enchaînent périodes d'emploi précaire et périodes de chômage. Au fil des années, la santé des demandeurs d'emploi est devenue une question de santé publique. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) vient de publier une analyse du phénomène. Sa conclusion est sans appel : chaque année, entre 10 000 et 14 000 décès sont liés au chômage.
Une enquête de l'Inserm montre même que des maladies cardio-vasculaires comme l'hypertension et certains cancers lui sont imputables. Selon ce même institut de recherche, l'état de santé des chômeurs est largement dégradé, du moins dans sa perception, car ils sont environ 2 fois plus nombreux à se déclarer en mauvaise santé que les actifs.
Le risque de dépression augmente notamment de 25% selon une étude de la Dares de 2015. On constate ainsi que le taux de suicide progresse de 1,5% pour chaque augmentation de 10% du taux de chômage. Quand on sait que le taux de chômage a progressé de 47% depuis 2008 en France, l'enjeu de santé publique devient évident.

Un impact indirect sur la santé

Les corrélations entre chômage et état de santé sont nombreuses. Les situations de perte d'emploi impactent indirectement l'environnement sanitaire des demandeurs d'emploi, augmentant les risques de séparation et de précarité. Dans le but d'améliorer le soutien psychologique apporté aux chômeurs, le CESE recommande la mise en place d'un bilan médical dès le premier entretien avec Pôle emploi.Sans établir de lien de cause à effet entre chômage et santé, l'analyse du CESE relève que les situations de perte d'emploi coïncident avec des risques sanitaires qu'il ne faut pas négliger. Selon l'organisme, lutter contre le chômage passe aussi par une prise en compte des droits des demandeurs d'emploi en matière de santé.

Trucs & Astuces

Au regard de l'impact sanitaire du chômage, la question de l'assurance maladie des demandeurs d'emploi se pose. En matière de couverture santé, les chômeurs conservent leur assurance antérieure. Ils bénéficient également en cas de besoin d'une protection universelle maladie (PUMA) accompagnée de la complémentaire santé CMU-C. Enfin, selon le niveau de leurs revenus, les personnes au chômage peuvent demander une aide à la complémentaire santé (ACS).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant