Le chocolat dévoré par le réchauffement climatique

le
0
Les cultures de cacao aussi subissent de plein fouet le réchauffement climatique.
Les cultures de cacao aussi subissent de plein fouet le réchauffement climatique.
La hausse des températures mondiales fragilise considérablement les cacaoyers.
Il fait décidément beaucoup de torts. À beaucoup de gens et à beaucoup d'animaux. Grand péril environnemental de ce début de millénaire, même si certains persistent à le minimiser voire à le nier, le réchauffement climatique est partout et « ose » tout. C'est même à cela qu'on le reconnaît. Essentiellement attribuée à la hausse des rejets de gaz à effet de serre d'origine anthropique, la hausse du thermomètre mondial altère la biodiversité, mais aussi les récoltes.
Comme évoqué dans ces colonnes fin 2011, elle pourrait même sérieusement menacer les cultures de cacao à l'horizon 2050. Autrement dit, l'augmentation des températures pourrait faire du chocolat une denrée rare d'ici le milieu du siècle ! Telle est l'étonnante prophétie du Centre international d'agriculture tropical (CIAT), auteur d'un rapport dans lequel il s'inquiète de l'affaiblissement des arbres et de la réduction constante du nombre d'exploitations sur le continent noir.
Problème : les moyennes pourraient croître de 2,3 degrés celsius d'ici 2050 au Ghana et en Côte-d'Ivoire, deux pays qui représentent à eux seuls environ 70 % de la production mondiale. En conséquence, les conditions d'exploitation vont évoluer : alors que l'altitude idéale se situe aujourd'hui entre 100 et 250 mètres, elle devrait atteindre 500 mètres. Or, l'Afrique de l'Ouest est un territoire relativeme
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant