Le chocolat, bientôt un produit de luxe

le
0
D'après un rapport commandé par la fondation de Bill et Melinda Gates, la hausse des températures d'ici 2050 dans les pays producteurs de cacao d'Afrique de l'Ouest risque de faire flamber le prix.

Les amateurs de chocolat sont prévenus : d'ici 2050, leurs gourmandises préférées risquent de ne plus leur être accessible financièrement. Un rapport alarmant, rédigé par le Centre international d'Agriculture Tropicale pour la fondation Bill et Melinda Gates, indique que le réchauffement climatique risque de compromettre la culture du cacao en Afrique de l'Ouest et donc «faire grimper les prix de la fève brutalement».

Les auteurs pointent du doigt la hausse des températures qui va affecter les zones de cultures au Ghana et en Côte d'Ivoire, les deux pays qui fournissent plus de la moitié de la production de fèves au monde. En 2050, la température moyenne devrait y augmenter d'environ 2,3 degrés. Cette hausse aura pour conséquence directe une accélération de l'évapotranspiration des cacaotiers, compromettant ainsi leur cycle de vie. Les déficits pluviométriques seront également plus importants. Enfin, les surfaces adaptées à cette culture se réduiront «de f

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant