Le Chlordécone augmente le risque de naissance prématurée

le
0

La liste des méfaits de ce pesticide, qui n'a été interdit en France métropolitaine qu'en 1990, et trois ans plus tard aux Antilles, ne cesse de croire.

La liste des problèmes sanitaires attribuables au chlordécone, un pesticide utilisé durant des décennies aux Antilles, s'alourdit à mesure que progressent les travaux de surveillance de la population en Martinique et en Guadeloupe. Outre un impact sur le foie et le système nerveux, un ralentissement du développement du f½tus et du nourrisson, il est désormais prouvé qu'il augmente le risque de naissance prématurée, révèle une étude française publiée la semaine dernière dans l'American Journal of Epidemiology.

Interdit aux États-Unis dès 1976, le chlordécone est un neurotoxique et un perturbateur endocrinien avérés et un cancérigène possible. Cet insecticide organochloré n'a été interdit en France métropolitaine qu'en 1990, et trois ans plus tard aux Antilles, où il permettait d'éradiquer les charanç...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant