Le Chinois Huawei attaque son compatriote ZTE en Europe

le
0
Le groupe chinois Huawei, 2e fabricant mondial d'équipements de télécoms, multiplie les actes de bonne conduite.

Innovant, combatif et transparent. Telles sont les dernières orientations du groupe chinois Huawei. Le deuxième fabricant mondial d'équipements de télécoms, juste derrière le suédois Ericsson, veut être considéré comme un groupe international traditionnel, sans lien particulier avec l'armée ni le Parti communiste chinois.

Pour prouver qu'il innove en toute indépendance, Huawei a décidé de régler un différend sur les brevets avec son concurrent chinois ZTE, près de trois fois plus petit que lui, devant les tribunaux d'Europe. En fin de semaine dernière, le groupe a porté plainte en France, en Allemagne et en Hongrie, car il estime que ses «clés USB» pour se connecter aux réseaux de téléphonie mobile de quatrième génération, à l'aide d'un PC, sont copiées par son compatriote. «Nous avons investi massivement dans le LTE (la quatrième génération de téléphonie mobile) et détenons environ 15% des brevets essentiels pour cette technologie. Nous avons donc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant