Le chinois CNNC se dit ouvert à une alliance avec Areva

le
2
LE CHINOIS CNNC OUVERT À UNE ALLIANCE AVEC AREVA
LE CHINOIS CNNC OUVERT À UNE ALLIANCE AVEC AREVA

PEKIN (Reuters) - L'entreprise publique chinoise China National Nuclear Corp (CNNC) s'est déclarée mercredi ouverte à toute forme d'alliance avec le groupe nucléaire français Areva, qui a annoncé en mars de lourdes pertes au titre de 2014.

Seuls de premiers contacts ont pour l'instant été noués, a dit CNNC, déjà impliqué avec Areva dans le projet de réacteur Hinkley Point C en Grande-Bretagne. Le groupe chinois a néanmoins exprimé l'espoir d'un développement de la coopération avec le groupe français.

"Particulièrement maintenant qu'Areva traverse une période difficile, nous devrions coopérer davantage, ce qui peut couvrir soit l'ensemble de la chaîne industrielle, soit la production minière d'uranium, la fourniture de combustible ou la construction de réacteurs", a déclaré le directeur général de CNNC Qian Zhimin, devant des journalistes.

Areva doit présenter d'ici fin juillet un nouveau plan de financement auquel pourraient participer EDF et d'autres partenaires via une éventuelle augmentation de capital.

Le Journal du Dimanche a rapporté que trois groupes industriels chinois s'intéressaient à certaines des technologies d'Areva et que le groupe nucléaire français était prêt à accueillir deux d'entre eux à son capital comme actionnaires minoritaires.

(Chen Aizhu; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pascalcs le mercredi 6 mai 2015 à 13:07

    Eh oui, jour après jour on la voit venir de plus en plus nettement la disparition d'un autre établissement fleuron national. Un de plus ruiné par nos élites issues de l'un ou l'autre des grands corps. Vous savez, ceux qui vous regardent avec dédain et vous adressent à peine la parole quand vous n'avez pas un pédigrée qui fait 1km.

  • berghof le mercredi 6 mai 2015 à 11:02

    Encore un fleuron de l'industrie française qui risque de disparaitre. Un grand merci à Atomic Anne !!!