Le chimiste Kem One en redressement judiciaire

le
0

LYON (Reuters) - Le groupe chimique Kem One a été placé mercredi en redressement judiciaire pour une période de six mois par le tribunal de commerce de Lyon.

Le tribunal a missionné l'administrateur judiciaire Michel Sapin, comme gestionnaire de l'entreprise, écartant ainsi l'unique actionnaire de la société, l'Américain Gary Klesch, dont le projet menaçait potentiellement 1.300 emplois en France.

"Voilà l'unique sujet de satisfaction pour nous aujourd'hui", a commenté après l'audience Didier Chaix, délégué CGT de l'entreprise.

Les syndicats regrettent en revanche que seule l'entité Kem One SAS ait été placée en redressement judiciaire.

"Nous espérons qu'après l'audit des comptes réalisé par l'administrateur judiciaire Kem One trésorerie et Innovativ Vinyl seront aussi placés en redressement", a dit Didier Chaix.

Une nouvelle audience doit avoir lieu le 9 avril prochain sur ce sujet.

Salariés et syndicats appellent maintenant de leurs v?ux la reprise de l'entreprise par son propriétaire d'origine, Arkema..

Kem One est en conflit ouvert depuis plusieurs mois avec Arkema qu'il accuse d'avoir transmis de fausses informations au moment de la conclusion de la vente.

Au total, 1.800 emplois sont concernés en France, principalement situés dans la région lyonnaise, à Saint-Fons et Balan, ainsi que dans le sud de la France, à Fos-sur-Mer, Lavera et Saint-Auban.

Catherine Lagrange, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant