Le chimiste Arkema cède son activité PVC

le
0
Le groupe chimique cède sa branche vinylique. Il poursuit son recentrage sur la chimie de spécialités. L'opération aura un impact négatif de 470 millions d'euros dans ses comptes.

L'opération est d'importance pour le groupe chimique Arkema. Il vient d'annoncer la cession de près de 19% de son chiffre d'affaires (sur la base de 2010) à la société suisse Klesch.

L'opération concerne la branche vinylique, qui fabrique du chlore, de la soude ou du PVC. Cette activité est une «commodité»: il s'agit de fabriquer des produits de base avec peu de valeur ajoutée. Cela concerne donc des métiers très sensibles au cycle économique, et qui l'an dernier affichaient 14 millions d'euros de perte brute d'exploitation pour plus de 1,1 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

Cette cession ne constitue pas une surprise, la stratégie d'Arkema étant de se concentrer sur les activités de chimie de spécialités, moins sensible au cycle économique. Malgré le poids de la branche vinylique, Arkema dans son ensemble affichait ainsi 13,4% de marge l'an dernier.

Impact important pour l'activité française d'Arkema

Au premier semestre 2011, les efforts de la société ava

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant