Le chiffre du jour 13,3%

le
0

(lerevenu.com) - Le gestionnaire britannique Invesco estime depuis longtemps que la politique d'acquisitions conduite par le groupe d'aéronautique-défense BAE Systems pèse sur sa valorisation en Bourse.
Le projet de 35 milliards d'euros de rapprochement avec EADS ne ferait qu'accentuer cette décote. Invesco devrait préciser, dans la journée, toutes ses objections au projet. La principale serait, selon le Financial Times, que le nouveau groupe n'aurait pas autant accès que BAE Systems seul au marché américain de la Défense.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant