Le chiffre d'affaires trimestriel de Disney dépasse le consensus

le
0
LE CHIFFRE D'AFFAIRES DE WALT DISNEY SOUTENU PAR LES PARCS D'ATTRACTIONS ET LES RÉSEAUX CÂBLÉS
LE CHIFFRE D'AFFAIRES DE WALT DISNEY SOUTENU PAR LES PARCS D'ATTRACTIONS ET LES RÉSEAUX CÂBLÉS

(Reuters) - Walt Disney a fait état mardi d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes des analystes, grâce à une progression des dépenses des visiteurs de ses parcs d'attraction et à une progression des recettes publicitaires de ses réseaux câblés.

Le chiffre d'affaires total du groupe de divertissement et de médias a progressé de 7%, à 12,46 milliards de dollars au deuxième trimestre clos le 28 mars, dépassant légèrement les attentes des analystes (12,25 milliards de dollars).

Le chiffre d'affaires des parcs d'attraction a enregistré une hausse de 6% à 3,76 milliards de dollars, en raison non seulement d'une hausse des tarifs mais aussi parce que le public a plus dépensé, et le résultat d'exploitation de ce segment a bondi de 24%.

L'activité réseaux de médias qui comprend les chaînes sportives ESPN, les chaînes Disney et ABC, a enregistré une hausse de 13% de son chiffre d'affaires, à 5,81 milliards de dollars. Mais le résultat opérationnel de cette division a reculé de 2%, affecté par une hausse des coûts de diffusion et de production d'ESPN.

Malgré le succès du film d'animation "Les Nouveaux Héros", les studios de cinéma Disney n'ont pas pu maintenir le rythme par rapport à la même période l'an dernier, qui avait profité du phénomène "La Reine des Neiges".

Cette division a donc vu son chiffre d'affaires baisser de 6% à 1,69 milliard de dollars mais elle devrait se ressaisir lors du trimestre en cours avec les retombées de son nouvel opus réunissant les superhéros Marvel, "Avengers: L'ère d'Ultron".

Le segment produits dérivés - qui représente près de 8% du chiffre d'affaires total - a quant à lui vu ses ventes progresser de 10%, soutenues par la demande pour les jouets et produits estampillés "La Reine des Neiges".

Le bénéfice net s'est établi à 2,11 milliards de dollars, soit 1,23 dollar par action, contre 1,92 milliard (1,08 dollar par action) un an plus tôt, dépassant le consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 1,11 dollar par action.

Le titre Walt Disney, qui s'est adjugé près de 38% au cours des douze dernier mois, progressait de 0,6% à 111,69 dollars au terme de la première demi-heure d'échanges à Wall Street.

(Abhirup Roy et Lisa Richwine, Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant