Le chiffre d'affaires de la presse écrite a plongé en 2009

le
0
Le chiffre d'affaires de l'ensemble de la presse écrite française s'élève à 9,6 milliards d'euros en 2009. Une baisse record, selon le ministère de la Culture et de la Communication.

La Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC), rattachée au ministère de la Culture et de la Communication, dresse un triste bilan de l'état de la presse écrite en 2009. «Jamais depuis la création de cette enquête (NDLR : 1986), la totalité des postes de recettes publicitaires, ventes au numéro et par abonnement, NDLR) n'avaient été en évolution négative sur l'année précédente», indique, dès ses premières lignes, l'enquête dévoilée ce mardi matin par La Correspondance de la presse. Le chiffre d'affaires global de l'ensemble de la presse écrite en 2009 s'élève à 9,6 milliards d'euros, un montant en «forte diminution par rapport à celui de l'année précédente (10,6 milliards d'euros), dans le droit fil de la dégradation entamée l'année précédente», note l'étude rédigée par Patrice Kirchhofer pour la DGMIC.

Le pire aurait néanmoins été évité: «Les mesures mises place dans la logique des États généraux de la press

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant