Le chiffre d'affaires d'Adidas dépasse les attentes en 2014

le
0
LES VENTES D'ADIDAS SUPÉRIEURES AUX ATTENTES EN 2014
LES VENTES D'ADIDAS SUPÉRIEURES AUX ATTENTES EN 2014

BERLIN (Reuters) - Adidas a annoncé vendredi une hausse de 2% de son chiffre d'affaires en 2014, supérieure aux attentes, et jugé qu'il atteindrait son objectif de bénéfice net, hors charges liées à la vente de la marque de chaussures Rockport et à la chute du rouble.

Dans un communiqué publié de manière inattendue avant l'annonce de ses résultats définitifs prévue le 5 mars, l'équipementier sportif allemand, numéro deux mondial derrière Nike, précise que son chiffre d'affaires a atteint 14,8 milliards d'euros en 2014. Ce résultat est supérieur aux 14,68 milliards du consensus Thomson Reuters Smart Estimate.

Adidas a annoncé qu'il intégrerait des pertes pour dépréciations de survaleur d'environ 80 millions d'euros en raison de la chute prononcée du rouble. Ce montant est inférieur aux 100 millions d'euros qu'il avait évoqués après le troisième trimestre.

Le titre gagne 4,29% à 60,77 euros vers 10h25 à la Bourse de Francfort, dont l'indice phare, le Dax, progresse de 1,2% au même moment. L'action Adidas a perdu un tiers de sa valeur en 2014 en raison notamment des inquiétudes liées au rouble, affaibli par les tensions entre les pays occidentaux et la Russie.

"Nos ventes pour Adidas et Reebok ont continué à profiter d'un élan vigoureux tout au long du quatrième trimestre, le groupe enregistrant une croissance à deux chiffres en Europe occidentale, dans la région Chine élargie, sur les marchés européens émergents et en Amérique latine", a dit le président du directoire, Herbert Hainer.

Adidas a fait état d'un bénéfice net attribuable d'environ 650 millions d'euros, conforme à son objectif.

Dans un communiqué distinct, l'équipementier allemand dit avoir vendu Rockport pour 280 millions de dollars (246,74 millions d'euros), ce qui a affecté ses résultats 2014 pour une somme supérieure à 10 millions d'euros.

Adidas avait acquis cette marque de chaussures en 2006 en achetant Reebok. Il a entrepris de la vendre à une entité composée de Berkshire Partners et New Balance et l'opération devrait être conclue dans le courant de l'année.

(Emma Thomasson; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant