Le chewing-gum serait néfaste à la mémoire

le
0
Contrairement à ce qu'ont montré des études précédentes, la mastication du chewing-gum a des effets perturbateurs sur la mémoire à court terme.

Quelques études scientifiques sérieuses affirmaient jusqu'ici que le chewing-gum pouvait aider à la concentration et avait même un effet positif sur les processus de mémorisation. Ces effets positifs étaient très mystérieux, certains invocant l'idée que la mastication améliorait la circulation du sang dans le cerveau, d'autres affirmant au contraire que c'était le goût qui devait avoir un rôle. Des expériences menées à l'université de Cardiff au Pays de Galles montrent au contraire que mâcher de la gomme perturbe clairement la mémoire à court terme.

«Je n'étais pas particulièrement intéressé par le chewing-gum en tant que tel, mais je cherchais surtout un moyen de tester une théorie nouvelle sur le fonctionnement de la mémoire à court terme, en vérifiant qu'un processus non verbal, mais oral comme la mastication pouvait affecter la mémorisation», explique Michail Kozlov, le doctorant de l'université de Cardiff qui a mené l'expérience publiée en mars 20...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant