LE CHEF EUROPE DE S&P NUANCE L'IMPACT D'UNE ÉVENTUELLE DÉGRADATION DE LA FRANCE

le
4

Le chef économiste pour l'Europe de l'agence de notation Standard & Poor's nuance l'impact d'une éventuelle dégradation de la note souveraine de la France, expliquant que les marchés traitaient déjà le pays comme s'il était noté BBB et non AAA. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • piebrig le vendredi 6 jan 2012 à 17:32

    Comme si les investisseurs n'avaient pas d'aussi bons analystes financiers que S&P ou autres. Toutes ces déclarations sont insupportables, car elles coûtent cher, et seraient presque assimilables à des délits d'initiés pour les petits malins qui jouent sur ces effets d'annonces...

  • feniks le vendredi 6 jan 2012 à 17:17

    Prime au nul !Il aurait du déjà nuancer ses propos antérieurement.Qui est cet individu ?Quels sont ses capacités ?Qu'a-t'il comme diplôme ?Qui le paie ?

  • M8315916 le vendredi 6 jan 2012 à 16:52

    MERCI C'EST TROP GENTIL !

  • mletour2 le vendredi 6 jan 2012 à 16:27

    En effet S&P est déjà tellement suiveur et tellement décrédibilisé que tout le monde s'en ficherait à part les journalistes qui ont besoin de sensationnel