Le chef du renseignement turc va se lancer en politique

le
0

ANKARA, 7 février (Reuters) - Le chef des services de renseignement turcs, Hakan Fidan, qui est l'une des éminences grises du président Recep Tayyip Erdogan, a démissionné afin de pouvoir se porter candidat aux élections législatives du mois de juin, ont déclaré samedi deux hauts responsables turcs. Hakan Fidan, qui a joué un rôle de premier plan pour tenter d'empêcher des écoutes de conversations confidentielles en lien avec l'affaire de corruption qui éclaboussa fin 2013 le cercle rapproché d'Erdogan, aurait, selon certains responsables, de bonnes chances de devenir à terme ministre des Affaires étrangères. Muhammed Derviolu, vice-ministre de l'Ordre public et de la Sécurité, devrait lui succéder à la tête des services de renseignements, ont déclaré les deux hauts responsables. Son entrée en politique fournirait au président Erdogan un allié fidèle de plus au sein de la hiérarchie du parti islamo-conservateur AKP et l'aiderait à renforcer son contrôle sur le gouvernement d'Ahmet Davutolu. Hakan Fidan avait été nommé voici près de cinq ans par Erdogan, alors Premier ministre, à la tête de l'Agence nationale des renseignements (MIT). Il a joué un rôle de premier plan dans les négociations de paix avec les séparatistes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), en lutte depuis 1984. Il a été aussi un acteur clé de la lutte pour le pouvoir qui oppose Erdogan au prédicateur musulman Fethullah Gülen, ancien proche du chef de l'Etat qui vit en exil aujourd'hui aux Etats-Unis, et dont le réseau de partisans exerce une grande influence au sein de la police et de l'appareil judiciaire turcs. Erdogan accuse Gülen d'avoir orchestré l'affaire de corruption qui a visé son entourage dans le but de tenter de faire tomber le gouvernement. Le MIT de Fidan, contrairement à la police, a toujours été fermement sous le contrôle de Recep Tayyip Erdogan. (Orhan Coskun; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant