Le chef du parti néonazi grec en détention provisoire

le
0
Les autorités grecques ont lancé une vaste offensive contre l'extrême-droite accusée, entre autres violences, du crime d'un jeune rappeur.

Arrêté le week-end dernier avec 17 autres députés de son parti, le chef du parti néonazi grec Aube dorée, Nikos Mihaloliakos, a été placé en détention provisoire jeudi soir. Il est accusé de «diriger une organisation criminelle». Mercredi, quatre autres élus d'Aube dorée avaient été inculpés du même chef d'accusation. Trois d'entre eux ont bénéficié d'une liberté conditionnelle tandis que le quatrième, Yannis Lagos, a été placé en détention provisoire. Le numéro deux du parti, Christos Pappas, doit comparaître à son tour ce jeudi devant le juge d'instruction.

Longtemps accusé d'inertie face à la montée de l'extrême-droite, le gouvernement grec a décidé de passer à l'offensive. Un rapport judiciaire, publié en début de semaine, a révélé les nombreuses «actions criminelles» commises par les miliciens de ce parti, meurtr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant