Le chef du Hezbollah contre les frappes US en Syrie

le
0

(Avec citations supplémentaires) BEYROUTH, 23 septembre (Reuters) - Le chef du Hezbollah chiite libanais a dénoncé mardi les frappes aériennes des Etats-Unis et de leurs alliés arabes contre les combattants djihadistes sunnites de l'Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie. Hassan Nasrallah, dont le groupe est intervenu militairement en Syrie aux côtés des forces gouvernementales, s'est dissocié du président syrien Bachar al Assad, qui a dit dans la journée avoir été prévenu à l'avance de ces frappes et a apporté son soutien aux initiatives internationales internationale contre l'EI. "Nous sommes contre l'intervention militaire américaine et contre la coalition internationale en Syrie, que ce soit contre le régime ou contre l'EI", a déclaré Hassan Nasrallah dans un discours retransmis par la chaîne télévisée du Hezbollah, Al Manar. "L'Amérique est selon nous la mère et l'origine du terrorisme", a-t-il poursuivi, ajoutant que les Etats-Unis n'étaient donc pas qualifiés pour mener une "guerre contre le terrorisme" quel qu'en soit le cadre. Nasrallah a qualifié le mois dernier l'Etat islamique de "monstre" susceptible de menacer la Jordanie, l'Arabie saoudite, le Koweït et d'autres Etats du Golfe. (Mariam Karouny; Tangi Salaün et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant