Le chef des services de renseignement rwandais arrêté à Londres

le
0

LONDRES, 23 juin (Reuters) - La police britannique a annoncé lundi soir l'arrestation du chef des services de renseignement rwandais, Karenzi Karake, à la demande de l'Espagne où il est visé par des poursuites pour crimes de guerre. Le directeur général des services nationaux de renseignement et de sécurité du Rwanda a été interpellé samedi à l'aéroport londonien de Heathrow, a déclaré la police britannique dans un courrier électronique. "Karenzi Karake, 54 ans, ressortissant rwandais, a comparu devant le tribunal de Westminster après avoir été arrêté en vertu d'un mandat d'arrêt européen délivré par les autorités en Espagne, où il est recherché en lien avec des crimes de guerre contre des civils", a-t-elle précisé. Karenzi Karake a été maintenu en détention et comparaîtra à nouveau jeudi devant le tribunal. Il n'a pas été possible de contacter immédiatement sa famille ou ses avocats, ni d'obtenir de réaction auprès de l'ambassade du Rwanda à Londres. En février 2008, le juge de la Haute Cour espagnole Fernando Andreu Merelles a émis 40 mandats d'arrêt à l'encontre de responsables militaires rwandais, dont Karenzi Karake, pour génocide, crimes contre l'humanité et terrorisme au Rwanda et en République démocratique du Congo (RDC). Il les accuse d'avoir tué des centaines de milliers de civils, parmi lesquels des Espagnols, dans des opérations de représailles après le génocide anti-Tutsi de 1994. (Guy Faulconbridge; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant