Le chef des occupants d'un refuge de l'Oregon arrêté

le
0
    27 janvier (Reuters) - Le chef des hommes armés occupant 
depuis le 2 janvier un refuge dans un parc naturel fédéral de 
l'Oregon a été arrêté mardi à l'issue d'un affrontement avec les 
forces de l'ordre qui a fait un mort et un blessé, a annoncé le 
FBI. 
    Outre Ammon Bundy, quatre autres personnes ont été placées 
en détention à la suite de cet affrontement survenu sur une 
autoroute du nord-est de l'Oregon, a ajouté la police fédérale 
américaine. 
    Un cinquième individu a été arrêté par la police de l'Etat 
lors d'un incident distinct à Burns, une localité située à une 
cinquantaine de kilomètres au nord du refuge. 
    Des partisans d'Ammon Bundy continuent d'occuper le refuge 
Malheur, composé de plusieurs bâtiments, et le FBI a instauré un 
périmètre de sécurité, a dit à Reuters un représentant des 
forces de l'ordre. 
    Les occupants du refuge disent protester contre le contrôle 
par l'Etat fédéral de vastes étendues de terre dans l'ouest des 
Etats-Unis. 
    Toutes les personnes arrêtées encourent une inculpation 
devant la justice fédérale des Etats-Unis pour recours en bande 
organisée à la force, à l'intimidation et à la menace pour 
entraver l'action d'agents fédéraux, a précisé le FBI. 
    D'après le journal The Oregonian, Ammon Bundy a été 
intercepté par les forces de l'ordre alors qu'il se rendait avec 
plusieurs autres membres de son mouvement à une réunion publique 
dont il était un invité d'honneur. 
 
 (Curtis Skinner à San Francisco et Dan Whitcomb à Los Angeles, 
avec Julia Edwards à Washington; Bertrand Boucey pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant