Le chef de la Ligue arabe veut une force régionale antiterroriste

le
0

LE CAIRE, 9 mars (Reuters) - La Ligue arabe a appelé lundi à la création d'une force régionale pour combattre le terrorisme, alors que plusieurs Etats du Proche- et Moyen-Orient voient dans le groupe Etat islamique une menace croissante. L'organisation extrémiste sunnite s'est emparée l'an dernier de vastes territoires en Irak et en Syrie et des groupes en Egypte ou en Libye lui ont prêté allégeance ces derniers mois. La branche yéménite d'Al Qaïda (Al Qaïda dans la péninsule arabique) est également très active. S'exprimant lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, le secrétaire général de l'institution, Nabil el Arabi, a jugé qu'il fallait examiner d'urgence la création d'une force multinationale capable d'intervenir rapidement contre les groupes terroristes, de participer à des missions de maintien de la paix et de sécuriser des opérations humanitaires. La Ligue arabe tiendra son sommet annuel des chefs d'Etat et de gouvernement les 28 et 29 mars à Charm el Cheikh, en Egypte. L'Arabie saoudite, le Qatar, Bahreïn et la Jordanie soutiennent ou participent à la coalition conduite par les Etats-Unis qui mène des raids aériens contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie. L'Egypte a frappé des cibles de l'EI en Libye le mois dernier, après l'exécution de 21 otages égyptiens de confession copte par les djihadistes. Mais il n'existe pour le moment aucune force intégrée des pays arabes contre le groupe extrémiste. (Omar Fahmy, Yara Bayoumy; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant