Le chef de la diplomatie irakienne critique Maliki

le
0

BAGDAD, 1er août (Reuters) - Le chef de la diplomatie irakienne, le Kurde Hochiyar Zebari, a déclaré vendredi que le Premier ministre chiite Nouri al Maliki et ses proches portaient la responsabilité de la montée du courant djihadiste en Irak. Les insurgés sunnites de l'Etat islamique (EI) ont pris le contrôle le mois dernier d'une partie du nord et de l'ouest de l'Irak, lors d'une offensive éclair, et se sont approchés de Bagdad. Ils étaient déjà maîtres de plusieurs régions syriennes. "Il est certain que l'homme qui assume la responsabilité de la politique gouvernementale est également responsable de cette situation, avec le commandant en chef des forces armées et les ministres de la Défense et de l'Intérieur", a déclaré Zebari à la chaîne de télévision Al Arabiya. "Il y a d'autres responsables ailleurs mais la part la plus importante, la plus lourde, revient à la personne chargée de conduire la politique publique", a-t-il poursuivi en visant le Premier ministre. En juillet, la coalition politique kurde a mis fin à sa participation au gouvernement de Bagdad pour dénoncer les propos de Maliki, qui avait accusé les autorités régionales du Kurdistan de tolérer la présence de "terroristes" islamistes dans leur capitale, Erbil. (Raheem Salman, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant